Hard Rock Cafe

Hard Rock Cafe est une chaîne de restauration fondée en 1971 par Isaac Tigrett et Peter Morton. Le premier Hard Rock Cafe ouvrit près de Hyde Park Corner à Londres, dans un centre de vente de Rolls Royce, où en 1979 ils commencèrent à couvrir...



Catégories :

Café (établissement) - Restaurant par type - Type de restaurant - Restaurant - Entreprise de restauration - Entreprise de restauration américaine - Entreprise de restauration par pays

Hard Rock Cafe
Importez le logo de cette entreprise
Création 14 juin 1971 à Londres (Royaume-Uni)
Personnages clés Isaac Tigrett et Peter Morton, Fondateurs
Tribus Séminoles de Floride, propriétaires
Forme juridique Private
Slogan (s) «Love All, Serve All»
Siège social Orlando (Floride) (États-Unis)
Activité (s) restauration
Site Web www. hardrock. com

Hard Rock Cafe est une chaîne de restauration fondée en 1971 par Isaac Tigrett et Peter Morton. Le premier Hard Rock Cafe ouvrit près de Hyde Park Corner à Londres, dans un centre de vente de Rolls Royce, où en 1979 ils commencèrent à couvrir les murs de messages éphémères de rock'n'roll.

Il y a, aujourd'hui, plus de 143 Hard Rock Cafes dans 36 pays.

Histoire

Le café fut appelé selon la première partie de l'album de 1970 des Doors, Morrison Hotel, qui était à son tour appelé selon un bar, dorénavant fermé, dans le centre ville de Los Angeles visible sur la pochette de Morrison Hotel. La devise du Hard Rock Cafe est Love All, Serve All qui fut adopté par le gourou indien Sathya Sai Baba.

Restaurants

Un deuxième lieu, à l'origine développé par un groupe non-affilié fut plus tard acquis par la Hard Rock mondial, et ouvert dans le centre ville de Toronto en 1978. [1]. Toronto possède désormais 2 Hard Rock Cafes - dont celui du Rogers Centre, donnant sur le stade.

La chaine entreprit une expansion mondiale en 1982 lorsque les fondateurs acceptèrent de les développer dans le monde. Morton (Hard Rock America) ouvrit des Hard Rocks à Los Angeles, San Francisco, Chicago, et Houston pendant que Tigrett (Hard Rock Mondial) fit de même à New York, Dallas, et Paris. Cependant, le premier Hard Rock Cafe aux États-Unis se trouvait à Jackson (Tennessee) . C'était un petit restaurant localisé dans le Old Hickory Mall et ayant le même fonctionnement que les autres Hard Rock Cafes avec le mur de messages et les T-shirts Hard Rock Cafe avec marqué le nom de la ville de Jackson.

Par la suite Tigrett a vendu ses intérêts à la Robert Earl ainsi qu'à la Mecca Leisure, mais Morton a ouvert plusieurs autres restaurants dont à Las Vegas; San Diego, La Jolla, et Newport Beach; Sydney et Melbourne, en Australie; Honolulu et Maui, à Hawaii; et en Israël (qui fut fermé plus tard) parmi d'autres.

En 1990, la Rank Organisation (maintenant The Rank Group) acquit la Mecca Leisure et continua de développer les cafés, en achetant ceux de Morton en 1995 et acheta dans le même temps les restaurants Canadien qui furent développé par une compagnie non-affiliée. En 1991, le premier Hard Rock Café sur le continent européen ouvre à Paris. Le groupe "Level 42" assure le spectable lors de l'inauguration. Patrice Dubois, natif de Monaco, est le premier directeur général du restaurant. Il quittera l'établissement quelques mois après l'ouverture suite à des différends avec l'équipe du siège social à Orlando.

Expansion vers d'autres domaines

Hard Rock Cafe à Caracas
Hard Rock Cafe à Baltimore

Casinos et hotels

En 1995, Peter Morton ouvrit le premier Hard Rock Hotel & Casino. Sous la direction de Peter Morton, le Hard Rock Hotel de Las Vegas était si célèbre qu'il s'agrandit en ce qui doubla la capacité de ce dernier. Morton dépensa 59 887 200, 00€ (environ 80 million de dollars) pour construire l'hôtel, qui ouvrit en 1995, et 74 859 000, 00€ (près de 100 million de dollars) pour son agrandissement.

En mai 2006, Morton vendit le Hard Rock Hotel au Morgans Hotel Group basé à New York pour 531 498 900, 00€ (près de 770 million de dollars) incluant les droits des Hard Rock Hotel à l'ouest du Mississippi, soit le Texas, la Californie, l'Australie et Vancouver, la Colombie-Britannique.

Hard Rock Mondial continue d'étendre les Hard Rock Hotels dans le monde (hotels, casinos…) à travers plusieurs joint ventures (Sol Melia, Ong Beng Seng/Hotel Properties Limited, Lœws Hotels, et la nation indienne des Séminoles) dont :

Parcs Hard Rock - Parcs à thème

Hard Rock Café Mondial a annoncé en mars 2006 qu'un Hard Rock Park de 150 acres (environ 20 000 m²) à 400 million (soit près de 299 436 000, 00) qui ouvrira en 2008 à Myrtle Beach. On s'attend à ce que le parc fasse à peu près 30 000 visiteurs journaliers de l'ensemble des générations ainsi qu'à ce que le parc crée à peu près 3 000 emplois, et est aussi le plus gros investissement de l'histoire de la Caroline du Sud. Le parc comportera une grande salle de concert. Le parc d'attraction contiendra 6 zones faites sur commande et contiendra plus de 40 attractions, un amphithéâtre de musique live, des expositions, des roller-coasters, des terrains de jeux pour enfants, des restaurants, des cafés et des magasins de détail. [2]

La tribu séminole de Floride

Le 7 décembre 2006, Rank a vendu le Hard Rock à une tribu séminole de Floride pour 965 millions de dollars. Cette vente était de 124 Hard Rock Cafes, 4 Hard Rock Hotels, 2 Hard Rock Casino Hotels, et 2 Hard Rock Live!. Rank garda le Hard Rock Casino à Londres, mais changea son nom. The Hard Rock Hotel & Casino à Las Vegas ne faisait pas parti de la vente, dans la mesure où il a été vendu par Peter Morton au Morgans Hotel Group en mai 2006. [3] La prise de possession a été entaché par une polémique, car un autre des prétendants à l'achat de la chaîne, la Power Plant Entertainment, avait chargé Merrill de saboter l'acquisition. Le 8 janvier 2007, les actionnaires du Rank Group approuvèrent l'offre des Séminoles de 965 million de dollars. La tribu a finalisé l'achat le 5 mars 2007. [4]

Évènements musicaux mémorables

Hard Rock est plus réputé pour son atmosphère rock que pour sa nourriture. Les cafés ne sont pas uniquement des lieux ou se passent des représentations musicales, mais sont aussi les lieux où sont exposés des quantités d'objets acquiss dans l'ensemble des ventes aux enchères du monde (en rapport avec le rock). Hard Rock a la plus grande collection de ces objets. Ces objets sont , par exemple, des guitares avec autographe, et de rares photographies de tournée sont fréquemment accrochées sur les murs des cafés. La collection débuta en 1979 avec le cadeau d'une guitare non-signé (une Red Fender Lead II) d'Eric Clapton, qui était un visiteur régulier du premier Hard Rock à Londres. Pete Townshend de The Who eu vent de ceci et envoya ses guitares, aussi non-signé. Avec une note : "Mine's as good as his! Love, Pete. "[5] Hard Rock a tellement d'objets dans sa collection qu'un musée Hard Rock appelé "The Vault" ouvrit à Orlando. Il fut fermé en 2005.

À certaines occasions, Hard Rock dut rendre des objets à leur propriétaire original, comme lorsque Peter Frampton demanda à récupérer sa guitare.

Références

  1. Hard Rock Cafe - Corporate - Press
  2. presse Hard Rock Park
  3. Article de FoxNews sur l'achat de Hard Rock par les Séminoles
  4. Tribu des séminoles de Floride
  5. «Les miennes sont aussi bonnes que les siennes ! Amitié, Pete.», guitariste de The Who

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Hard Rock Cafe Foxwoods"

L'image ci-contre est extraite du site lighthousemaps.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (380 x 323 - 12 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Hard_Rock_Cafe.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu